Des concerts d’exceptions pour cette fin avril !

Le Samedi 19 Avril à 20H nous aurons le grand plaisir de recevoir Monsieur Austin Townsend.

Austin est un vieux briscard néo-zélandais installé en France qui chante un blues profond et grinçant en s’appuyant sur de curieuses broderies à la guitare acoustique. Il est parfois accompagné à la contrebasse et au banjo par les deux argentins de Radikal Satan qui se sont aussi chargés de l’enregistrement.

Pour écouter ses nouveaux titres : http://austintownsend.bandcamp.com/ 

44860999

 

Le vendredi 25 Avril une soirée Spéciale Musique du Monde !! Tango Argentin et Musique Afghane

Le Tango avec AMANDO RISUEÑO
Concert tango
Solo, guitare et chant

Entre tangos, valses, milongas et chansons folkloriques, Amando Risueño propose de faire escale sur les rives du Río de la Plata. À la guitare et au chant, il interprète des musiques principalement issues de la tradition du tango chanté en les teintant de reflets actuels révélant des influences aussi diverses que Atahualpa Yupanqui, Joe Pass, Egberto Gismonti, Alfredo Zitarrosa et Bill Frisell. Du répertoire classique de Carlos Gardel au tango nuevo d’Astor Piazzolla, il installe un climat intimiste, chaleureux et coloré. Amando jouera des morceaux de son album, « Tangos de mi Flor », sorti en novembre dernier avec le soutien de l’association Nuevo Mundo. Pour en savoir plus : http://amando-risueno.blogspot.fr.

———————————————————————————————————————————————————————————-

SiiAn c’est des chants traditionnels arides et lumineux d’Afghanistan à la poésie engagée de Nina Simone, le concert et l’album Un Tour Ailleurs de siiAn, hautement voyageurs, concentrent force
mélodique et interprétation dépouillée.

Duo migrateur, siiAn (chant / rebab afghan / guitare / oud) et Gaëtan Samson (daf perse / santoor), imprégnés de langages lointains, de rencontres, guidés par leur apprentissage auprès de maîtres d’Afghanistan, de Turquie, d’Iran et du Maghreb, traversent ici librement l’Asie Centrale, le Moyen-Orient, la Bulgarie, l’Irlande, et l’Amérique du Nord.
Une liberté sonore, telle que pratiquée dans ces pays lointains, évocatrice de terres rouges suspendues dans des traverses
d’acier, qui porte le chant dans son expression la plus directe: le chant de l’amour, de la lutte, de la terre…

Photo de Papier Buvard.

https://www.youtube.com/watch?v=lQITSr8CUlg#t=13

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s